fbpx

Comment mincir et sculpter son corps à partir de 45 ans ?

La cinquantaine est là ou elle approche, peut être te demandes tu ce que va devenir ton corps, s’il est possible de retrouver et de conserver une belle silhouette, même après 50 ans… Si c’est le cas, tu es loin d’être la seule ! Transformer son corps à 45 ans devient alors une préoccupation majeure.

Que l’on soit bien ou mal dans sa peau, en surpoids ou pas, belle et pas trop marquée, quel que soit notre profil, nous nous préoccupons toutes (ou presque) de la manière dont nous allons vieillir, tant d’un point de vue esthétique, qu’au niveau de notre santé en général. Sculpter son corps à 45 ans devient alors une préoccupation pour beaucoup de femmes. Beaucoup se demandent quels sports choisir pour perdre du poids et dessiner leur silhouette.

Aborder cette période de la vie et voir son corps changer n’est pas facile. Les kilos en trop sont de plus en plus difficile à déloger, la cellulite apparaît et s’installe, les muscles deviennent flasques, on se sent fatiguée et de moins en moins énergique. Des soucis de santé apparaissent parfois, et prennent plus de temps à se régler. Et cette fichue ménopause vient nous prévenir que l’éclipse s’annonce, souvent accompagnée d’une prise de poids difficile à contrer.

Certaines femmes peuvent être découragées, voire fatalistes. Et se dire qu’à 50 ans, parfois même à partir de la quarantaine, avec la ménopause, leur corps va changer et qu’il n’y a plus grand chose à faire. Parce qu’elles n’y croient pas, parce qu’elles pensent que c’est trop tard. Pourtant, transformer son corps à 45 ans est tout à fait réalisable avec les bonnes méthodes et pratiques.

Nombre d’ouvrages, de blogs, de magazines et d’articles sur internet traitent de la thématique du bien être des femmes à l’approche ou à la cinquantaine passée. La volonté de transformer son corps à 45 ans est partagée par de nombreuses femmes.

Beaucoup vont lire, et parfois appliquer des conseils avec plus ou moins de satisfaction au niveau des résultats. Nous savons toutes que l’alimentation équilibrée et le sport sont essentiels pour transformer son corps à 45 ans. Nous essayons des régimes, des crèmes anti rides. Nous nous questionnons et envisageons éventuellement la médecine esthétique…pourquoi pas ! Compléments alimentaires, Yoga, méditation, pratique de la gratitude, ect…

Je vois des femmes faire de l’activité physique, mais se cantonner à l’aquagym, au rameur ou autre séance de cardio sans impacts. Des pratiques indispensables, mais limitées en terme de résultats si l’on souhaite vraiment transformer son corps à 45 ans, et elles finissent pas abandonner. Or, pour sculpter son corps à 45 ans, il est impératif de diversifier et intensifier ses activités.

Comment obtenir et conserver une belle silhouette à la cinquantaine?

Avant de rentrer dans les détails, es tu au courant de ceci !?

Notre espérance de vie dépend pour 50 % de facteurs héréditaires, pour 10 % de hasard et pour 40 % de notre environnement et de notre mode de vie. 

Alors dans quelle catégorie de femme es tu ? Celle qui se dit :

” De toute façon je tiens de ma mère ou de Tati Colette, je n’y peux rien”

“Pfff, j’ai jamais eu de chance, j’ai beau faire tout ce que je veux, ça ne changera rien”

” Pas question de subir, ma vie m’appartient et je vais m’occuper de moi »

Tu l’auras compris, cette troisième catégorie est celle vers laquelle je veux t’emmener. Alors rien de mensonger ni de miraculeux dans ce qui va suivre, car les miracles n’existent pas… ça se saurait.

“Prendre de l’âge c’est la vie, mais vieillir, pas question ! “

Défier les lois de la gravité, limiter de manière significative les effets du temps qui passe est possible. Voici le mode d’emploi en faisant le point sur ce qui est vraiment efficace et sans danger pour la santé, bien au contraire.

Une alimentation équilibrée, essentielle pour transformer son corps à 45 ans

Rien de nouveau quand on dit qu’il faut bannir les régimes. Les études sont claires, après un régime, seule 1 personne sur 5 arrivera à maintenir son poids sur le long terme. Cela veut donc dire que 4 personnes vont échouer. Les régimes, quels qu’ils soient, sont synonymes de restriction et de privation. Cela stresse l’organisme et c’est contre productif.

LIRE AUSSI  CrossFit : Allié insoupçonné pour une meilleure qualité de vie des séniors

Notre corps a besoin de tout pour fonctionner et notre mental n’a surtout pas besoin de périodes de frustrations. Il faut donc plutôt penser équilibre alimentaire et qualité des aliments pour transformer son corps à 45 ans.

Si un régime peut dans un premier temps servir de booster et permettre de vite perdre du poids, souvent, l’on rentre dans l’effet yoyo (perte de poids rapide/stagnation/reprise de poids).

L’équilibre alimentaire en revanche, consiste à pouvoir manger (à peu près) de tout, et à adopter un mode de vie sain. Certes, s’inscrire dans le principe de l’équilibrage alimentaire peut prendre du temps avant d’en voir les effets. Mais celui-ci s’installe durablement jusqu’à ce que cela devienne un mode de vie et des habitudes saines bien ancrées tout au long de sa vie.

Faire le plein de protéines à partir de la cinquantaine 

A partir de la quarantaine, la perte de masse musculaire commence et elle s’intensifie chez les femmes notamment à la ménopause au profit de la masse grasse. Il est alors essentiel d’avoir chaque jour un apport en protéines suffisamment conséquent. A chaque repas : une portion de viande maigre, volaille, poisson, œuf ou de protéines végétales (légumes secs, céréales…). Et pourquoi pas adopter le régime pulsé. Celui ci consiste à manger 70 à 80 % de nos besoins protéiques en un seul repas, idéalement au déjeuner. Et crois moi, si tu manges des protéines au petit dej et un max de protéines au déjeuner, fini les petites faims en milieu de matinée et d’après midi, donc fini les petits grignotage dévastateurs.

On estime le besoin en protéines au quotidien équivalent à 1 grammes de protéines par kilos de poids. Ainsi, si tu pèses 62 kgs, tu dois consommer au minimum 62 grammes de protéines par jour.

Pourquoi est il capital de s’hydrater 

Notre corps étant composé à 70 % d’eau, il est nécessaire de s’hydrater tout au long de la journée.

1 litre et demi d’eau par jour est la quantité minimum qu’il est nécessaire de boire, 2 litres est encore mieux. L’eau apporte une bonne oxygénation des tissus et elle optimise toutes les fonctions de l’organisme. L’eau facilite la digestion, élimine les toxines et aide à garder la ligne. Elle a un effet drainant qui limite la « peau d’orange » et elle favorise la sensation de satiété. Boire un grand verre d’eau avant un repas limite notre sensation de faim. L’eau prévient l’arthrose en lubrifiant les articulations, et elle donne bonne mine en hydratant notre peau en profondeur.

Tonifier et remodeler son corps a 50 ans, c’est possible ! 

Pour obtenir des résultats sur notre silhouette, à partir de la quarantaine, il vaut mieux aller au delà du simple fait de bouger. Je m’explique :

La marche rapide que l’on fait de temps en temps en promenant les bâtons, le cours de Zumba, le petit running du week end ou celui sur le tapis de course à la salle (pendant qu’on discute avec les copines), la séance d’aquagym,  le rameur, l’elliptique, ou tout autre séance de cardio sans impacts… Tout ça est très bien, et bravo à celles qui le font régulièrement. Plaisir et mouvements sont essentiels.

Mais pour vraiment sculpter son corps à 45 ans et au-delà, il faut quand même (on ne va pas se mentir) sortir de temps en temps de sa zone de confort afin d’obtenir des résultats efficaces et durables.

Entendons nous bien, en aucun cas je ne dis que les activités citées précédemment sont inutiles. N’arrête pas de courir, de marcher, de faire du vélo ou de la Zumba si tu veux faire bouger ton corps, et si cela te satisfait tout simplement.

Ce que je dis en revanche est que le cardio, seul, ne stabilise pas forcément le poids et ne tonifie pas le corps.

Pour vraiment perdre du poids, maintenir un poids de forme et dessiner sa silhouette, il est essentiel de varier les activités, d’inscrire ses pratiques sportives dans une régularité et de temps en temps d’aller toucher ses limites. Par exemple, le CrossFit pour les femmes de 50 ans et plus en sont une bonne illustration. C’est une véritable révolution pour la santé et l’esthétique du coprs !

LIRE AUSSI  Technique marche nordique : les raisons de tenir un cahier d’entrainement

Pour tonifier et raffermir son corps à 50 ans, obtenir et conserver une belle silhouette, il faut combiner activités cardio (natation, vélo, course à pied…), HIIT, exercices musculaires (musculation avec haltères et/ou élastiques), renforcement des muscles profonds (Pilate, Yoga), assouplissements, repos et récupération.

J’en parlait plus haut, les muscles commencent à se relâcher à partir de 40 ans et cela s’accentue à la cinquantaine. La musculation est une solution idéale pour compenser cette perte. Peut-on récupérer de la masse musculaire à la ménopause ? Oui, la musculation est une solution idéale pour compenser cette perte. C’est pourquoi les femmes de 50 ans doivent absolument faire de la musculation. Pas besoin de se faire des séances de 3 heures, tous les jours. Il est conseillé d’effectuer 2 à 3 séances d’environ 20 minutes chaque semaine. Quelques haltères, un ballon, une bande élastique et un tapis suffisent. Une solution pratique et économique pour en faire à la maison. Mais la salle de sport c’est sympa aussi, et pourquoi ne pas s’offrir un coach perso ?

La musculation permet de tonifier l’ensemble de notre corps. Les muscles sollicités vont permettre une meilleure combustion des graisses et raffermir les chairs. Une fois la technique bien acquise, la montée en puissance est recommandée. Pour cela, il est important d’être à l’écoute de son corps, d’identifier ses limites et de les respecter.

Enfin, en complément de la musculation, une activité de type Yoga ou Pilates est une excellente pratique. La musculation active et sollicite les muscles en profondeur, et le Yoga/Pilates permet de les étirer tout en douceur. Cela favorise également un bon maintien et une meilleure posture.

Beaucoup de femmes ne mesurent pas l’importance de faire de la musculation. Physiquement il n’y a aucune chance de se transformer en Miss Schwarzenegger. Mais les bénéfices sont certains sur l’aspect de la silhouette d’une part (et oui quand ça commence à pendouiller il faut bien lutter contre la loi de la gravité ). D’autre part, les bénéfices de la musculation après 50 ans sont également considérables pour notre force et la santé en général de nos os, nos tendons et nos articulations.

L’activité physique est indispensable pour se maintenir en bonne santé et vivre longtemps. En outre,  le sport impacte aussi notre moral, la confiance en soi et l’estime de soi.

Quand on aborde de la perte de poids et la silhouette des femmes à 40 ans, 50 ans et plus, parler d’alimentation et d’activité physique ne suffit pas. Car s’engager dans un parcours pour se sentir mieux dans son corps n’est pas facile. Pour certaines femmes, cela peut même être un vrai parcours de la combattante. Pour triompher, il faut plusieurs autres ingrédients; du sens, de la motivation et de la détermination.

Et si la motivation n’est pas toujours au rdv, il y a des solutions pour la trouver et surtout la conserver.   

“Ce que l’esprit veut, le corps peut”

L’importance du mental à la cinquantaine et comment l’entretenir  

A partir de 45/50 ans, la vie des femmes souvent basculent. On parle de crise existentielle.

Beaucoup de femmes ont consacré leur vie à leur famille, à leur travail et à leur maison. Un jour les enfants quittent le nid. Certaines femmes peuvent se sentir déprimées, inutiles. La plupart d’entre elles entrent dans une remise en question profonde du sens de leur vie. Elles ont bien conscience qu’un changement est en train de s’opérer mais comment l’appréhender ?

La cinquantaine doit être l’occasion pour ralentir, se recentrer vraiment sur soi. C’est le moment de réévaluer ses souhaits, de corriger le cap. On sait ce dont nous n’avons plus envie mais pas forcément ce dont on a envie. Il est alors nécessaire de faire un vrai travail sur soi. Il faut muscler son mental et définir son nouveau chemin d’existence. Cultiver la pleine conscience de soi peut permettre d’entrer en contact avec ses vrais désirs. L’on peut se faire aider par des psys, des coachs de vie, du yoga, de la médiation…

Tenir un journal de bord alimentaire et sportif s’inscrit parfaitement dans cette démarche de recentrage sur soi. Cet outil devient un guide précieux pour suivre ses progrès, réaligner ses habitudes avec ses objectifs de bien-être, et booster sa motivation en visualisant concrètement les changements et les accomplissements au quotidien. Optimisez sa remise en forme en tenant un journal alimentaire, c’est très efficace. J’ai élaboré mon propre petit coach intime que tu peux trouver ici.

Tenir un journal de gratitude s’intègre naturellement dans ce processus d’introspection et de redéfinition de soi. C’est un outil simple mais puissant pour reconnaître et apprécier les aspects positifs de sa vie, renforçant ainsi le bien-être mental et nourrissant une perspective plus optimiste et équilibrée de l’existence. J’ai également conçu un carnet pour cultiver la joie et la confiance en soi.

LIRE AUSSI  Qu'est ce que la marche nordique OTOP

Plus on comprend comment notre mental et notre corps fonctionnent, plus le chemin devient facile et lumineux, car on se donne les moyens d’être aux commandes de sa vie et donc de la piloter.

Voilà pour le sport, l’alimentation et la motivation. Mais cette thématique de la beauté des femmes (car c’est bien cela dont il s’agit dans cet article) serait incomplète si on évoquait pas la peau. Evidemment, celle-ci est évidemment une préoccupation tout aussi importante que l’aspect de notre corps.

Conserver une peau hydratée et souple après 45 ans 

J’en ai dépensé de l’argent dans des « crèmes anti rides sérum éclat jeunesse booster de collagène tri dimensionnel intersidéral » et je ne sais trop quoi encore. Des produits soit disant miracles, faussement savants et aux slogans purement marketing.

La encore, je ne dis pas que tout cela est inefficace et inutile. Ces crèmes ont surtout des bienfaits pour l’hydratation et la protection de la peau en surface, à savoir l’épiderme. Elles sont aussi et surtout un rituel de soin agréable quand on veut prendre soin de soi.

Mais la réalité est que rien n’hydrate et ne comble une ride de l’extérieur. Pour agir efficacement sur les rides et l’élasticité de la peau, rien de tel que d’agir depuis l’intérieur, en l’occurrence l’hypoderme et le derme.

Le derme, la 2 ème couche interne de notre peau est comme un mur de briques qui tiennent ensemble grâce à un ciment intercellulaire. Pour lutter contre les rides, il faut nourrir ce ciment intercellulaire. Les huiles végétales vont assurer ce rôle bien plus efficacement que n’importe quelle crème. C’est le cas notamment de l’huile d’argan, de bourrache, de rosier muscat, ou encore de pâquerettes sauvages.

Le gommage est essentiel aussi pour lutter contre les effets du temps qui passe. Celui ci va en effet lisser la couche de l’épiderme en faisant migrer les cellules plus jeunes à la surface de la peau.

Bien évidemment, notre alimentation et une bonne hydratation aura des effets absolument bénéfiques pour notre hypoderme, la partie vascularisée de notre peau.

Pour vraiment comprendre tout ça, tu peux aller lire mon article détaillé sur ce sujet, tu seras peut être surprise: “ce que l’on ignore souvent sur les rides

Du côté des compléments alimentaires pour lutter contre les rides, il a quelques quelques produits naturels efficaces. Mais attention là aussi au marketing. Les fabricants eux mêmes font état de preuves scientifiques de soit disant recherches qu’ils eux même initié. Bref, sois vigilante.

S‘immerger dans l’eau froide voire glacée 

Tu en as forcément entendu parlé et peut être même que tu t’es dit « me baigner dans l’eau froide, moi, jamais ! ». C’est exactement ce que je me disais il y a un an de cela. Depuis, je suis accroc. Les bienfaits de la baignade en eau froide sont nombreux. Entre autres, l’eau froide stimule le métabolisme, donc brûle des graisses. L’eau froide apaise les douleurs, booste le système immunitaire, recharge le corps en énergie, améliore la circulation lymphatique, boost le moral.

En activant la circulation sanguine, l’eau froide resserre les petits vaisseaux. En d’autres termes, l’eau froide agit comme un tonifiant naturel et tend la peau.

Attention, la baignade en eau glacée étant une pratique à risque, il est nécessaire de prendre certaines précautions et de ne pas souffrir de problèmes cardiaques.

Des douches bien froides voire glacée peuvent être un préalable à cette pratique, la douche écossaise !? tu connais forcément.

S’agissant de sa silhouette et de la santé du corps, cela doit être une priorité, un rdv avec soi même au service de son bien être et d’une santé de fer. A mesure que nous avançons dans l’âge, le métabolisme de base ralentit. Le sport est la baguette magique qui va faire redémarrer la production d’hormones de croissance et le métabolisme de base. Pour un équilibre harmonieux entre le corps et l’esprit, il est également crucial de prendre soin de son mental, car un esprit sain et apaisé contribue grandement à une santé globale.

A vos baskets Mesdames ! STOP AGING START TRAINING

8 réflexions au sujet de “Comment mincir et sculpter son corps à partir de 45 ans ?”

  1. Effectivement, votre article m’interroge.
    Je pratique presque tous les jours une activité physique modéré (marche de 2 à 5 km avec baton. Je suis en forme, mais sans plus.
    Lorsque je dois courir, j’atteins très vite mes limites (essouflement, le coeur qui bat la chamage etc…). Sur vos conseils, je vais donc intégrer une part de HIIT à mon entrainement.
    Merci pour les conseils. Roger du site Avoir 50 Ans

    Répondre
    • Bonjour et merci Roger pour ce commentaire.
      Pratiquer une activité quotidienne comme vous le faites est une excellente chose. Il serait intéressant effectivement (si vous voulez progresser et obtenir des résultats) de sortir de votre zone de confort.

      Incorporer à vos séances une fois sur deux des moments plus intenses, type fractionné. Votre corps et votre coeur s’habitueront. Bien entendu, sous réserve que cela ne soit pas contre indiqué pour vous. Si ce n’est pas le cas, allez y ! foncez ! et vous serez surpris des résultats.

      Au plaisir d’avoir votre retour d’expérience, si depuis la lecture de cet article, vous avez essayez des choses.

      Si vous pratiquez la marche avec bâtons, j’ai justement écrit tout récemment à ce sujet TOUT CE QU’IL FAUT (ABSOLUMENT) SAVOIR SUR LA MARCHE NORDIQUE

      Très bonne continuation à vous
      Corinne

      Répondre
  2. Bonjour,
    En effet, c’est un article qui m’a bcp intéressé…
    Tous les sujets pour rester en forme à partir de la cinquantaine sont abordés simplement mais efficacement.
    Voilà plus de 3 ans que je m’inquiète de mon apparence mais je n’arrive à rien… plutôt sportive je n’ai jamais eu à me plaindre jusqu’à 50 ans mais depuis je prends du poids et surtout de la masse graisseuse un peu partout : ventre, cuisses, genoux, bras..
    J’ai décidé de faire du sport en salle il y a 1 an mais les resultats sont mediocres….en salle ce sont des séances en groupe de 30 à 45 minutes et pas très efficaces…
    Je vais me lancer dans les entraînements seule en alternant HIIT et renforcement musculaire. Et rééquilibrage alimentaire.
    J’espère vraiment obtenir du résultat.

    Répondre
    • Bonjour Sylvie, en effet il faut persévérer. Le HIIT donne d’excellents résultats. Je ne saurais conseiller de le faire en groupe, mais seule c’est tout à fait possible. Prépare tes séances et fais les au moins 3 fois dans la semaine. Beaucoup de contextes s’y prêtent. Tapis de course, elliptique, vélo et course à pied bien sur. Et bien évidemment le rééquilibrage alimentaire est un must. Car si l’alimentation n’est pas un tant soit peu régulée, le sport ne servira pas à rien bien sur, mais il ne sera pas efficace.
      Ah la cinquantaine !!! pas simple… mais il y a tant de choses à faire. Tu vas y arriver; force et détermination à toi
      Sportivement
      Corinne

      Répondre
  3. Article très bien écrit et complet qui me confirme mes ajustements … J’ai toujours été sportive, mais plutôt cardio et running … puis crossfit … mais depuis 2 ans, j’ai entamé a l’âge de 43 ans un programme beaucoup plus axé sur des exercices d’haltérophilie et musculation. 3 séances haltérophilie par semaine, associées à une séance de running et une séance de yoga, un combo parfait pour voir son corps se transformer. Néanmoins pas toujours facile à caser dans nos emplois du temps encore bien chargés mais le résultat en vaut la peine ! Courage à toutes et je rêve de rencontrer davantage de copines à la salle qui ont mon âge … il ne faut pas avoir honte ou se sentir ridicule à 45 ans d’aller soulever des barres, à côté de ravissantes petites jeunes qui auront eu la chance d’être sensibilisées très tôt ! VENEZ !

    Répondre
    • Merci Delhia pour ce commentaire très intéressant, car vécu partagé, authentique avec de vrais résultats. Bien sur qu’il ne faut pas se sentir ridicule à 43 ans d’aller soulever des barres et de se mettre au crossfit, par exemple…
      ni même à 55, ni même à 65 😉
      Bonne continuation à toi
      Spotivement
      Corinnne 💪🏼😀

      Répondre

Laisser un commentaire