fbpx

Comment mincir et sculpter son corps à partir de 45 ans ?

La cinquantaine est là ou elle approche, et l’on se demande ce que va devenir notre corps. On se demande s’il est possible de retrouver et de conserver un beau corps, même après 50 ans.

Que l’on soit :

    • Bien ou mal dans sa peau
    • En surpoids ou pas
    • Belle et pas trop marquée
    • Comme disaient les anciens “bien conservée” 🙄

On se préoccupe toutes (ou presque) de la manière dont nous allons vieillir, tant d’un point de vue esthétique, qu’au niveau de notre santé en général.

Il existe nombre de réponses. La liste est longue, je ne vais pas tout énumérer.

Nous connaissons les principales ; crèmes antirides, régimes, maquillage, médecine esthétique, compléments alimentaires, activités physiques, méditation, alimentation, produits miracles et mensongers 🤔.

Nombres d’ouvrages, de magazines et d’articles sur internet traitent de tous ces thèmes et bien plus encore…

Toute femme qui se pose des questions sur son avenir et son bien-être trouvera des conseils, des témoignages, des blogs beauté, bien être et mode qui l’aideront à se sentir mieux.

Beaucoup vont lire, parfois appliquer les conseils avec plus ou moins de satisfaction au niveau des résultats.

Approcher la cinquantaine n’est pas une période facile, encore moins quand on l’a dépassé. Les kilos en trop sont de plus en plus difficile à déloger, les muscles deviennent flasques, on se sent fatiguée et de moins en moins énergique.

Certaines femmes peuvent être découragées, voire fatalistes. Et se dire qu’à 50 ans, avec la ménopause, leur corps va changer et qu’il n’y a plus grand chose à faire. Parce qu’elles n’y croient pas, parce qu’elles pensent que c’est trop tard,…

Je vois des femmes faire de l’activité physique (tant mieux) mais se cantonner à l’aquagym, au rameur ou autre séance de cardio sans impacts. Des pratiques finalement pas si intéressantes en terme de résultats, et elles finissent pas abandonner.  Car le cardio, seul, ne stabilise pas forcément le poids et ne tonifie pas le corps.

Tonifier et raffermir son corps a 50 ans, c’est possible !

À certaines conditions.

L’activité physique est LA SOLUTION qui s’impose, pour se maintenir en forme, se sentir bien dans sa peau, perdre du poids et être en meilleure santé.

Le jogging que l’on fait de temps en temps le week-end ou même 2 fois par semaine, le cours de Zumba ou le petit running (pendant qu’on discute avec les copines) sur le tapis de course à la salle,…

Tout ça, c’est bien, et bravo à celles qui le font régulièrement.

N’arrête pas de courir sur le tapis ou en extérieur, de faire du vélo ou de la Zumba à la salle si tu veux faire bouger ton corps, et si cela te satisfait tout simplement.

Car ma propre expérience m’a montré que les effets de ces activités étaient limités

Attention, je ne dis pas qu’elles sont inutiles ou mauvaises, je dis limitées.

Entendons nous bien, l’activité physique régulière est un must, même à faible intensité. Tout le monde le sait. Régulièrement, les recherches scientifiques à ce sujet démontrent que le sport nous permet d’être en meilleure santé, entretient la machine et augmente notre durée de vie.

Mais si l’on veut des résultats physiques efficaces et durables, il faut quand même (on ne va pas se mentir) sortir de temps en temps de sa zone de confort.

Alors comment obtenir et conserver une belle silhouette à la cinquantaine ?

J’ai 52 ans, 20 ans d’activités physiques derrière moi et des résultats significatifs seulement ces 6 dernières années. Pourquoi?

Parce que je me suis engagée régulièrement dans des pratiques bien spécifiques.

À 30 ans, je me suis mise à aller en salle de sport 2 à 3 fois par semaine. Bike, Pump, Step, LIA (Low Impact Aerobic).

À 45 ans (en forme, mais mitigée quant aux résultats) j’ai changé mes pratiques.

JE ME SUIS MISE AU SPORT 🤔

Alors je ne dis pas que tout ce que j’ai fait pendant 15 ans était inutile et inefficace. Mais ce n’était pas du tout à la hauteur de mes attentes.

Et la cinquantaine approchant 😩, je sentais qu’il fallait que j’opère des changements importants aussi bien au niveau de mon alimentation qu’au niveau de mes pratiques sportives.

Je voyais dans ma salle de sport, une bande de “dégénérés” faire des trucs pas possibles…

Un tas de mouvements (en anglais en plus) : des pusch up, des jump, des squats, des bear walk, des spider walk, des box jump, des mountain climbers, des burpees (on arrête pas le progrès). Et tout ça, selon des protocoles bien précis.

Bref des trucs de ouf, et je me suis dit « moi vivante ?  Jamais »

Et pourtant, fortement encouragée par le meilleur coach sportif de tous les temps (celui qui m’a donné le goût du sport), je me suis lancée.

Et tu sais quoi?

J’étais loin de me douter que j’allais obtenir ces résultats.

À 50 ans passés, mon corps a enfin vraiment changé. Il est bien mieux que quand j’avais 10 ans de moins (peut-être même 20).
Je suis en bien meilleure forme et en meilleure santé.

Alors il parait que je ne fais pas mon âge et ce n’est pas moi qui le dis. Impossible pour moi de confirmer cela, ce serait prétentieux. Mais j’avoue que je finis par le croire. Et si c’est vraiment le cas, alors c’est grâce à une seule chose…

… La manière dont je me suis mise à faire du sport et les changements dans mon alimentation.

Je pratique régulièrement 2 à 3 fois par semaine du  HICT et du HIIT (Entrainement Fractionné de Haute Intensité).

Ces manières de m’entraîner ont produit des résultats sur mon métabolisme, perte de poids et prise de masse musculaire (attention, je ne ressemble pas à Miss Schwarzenegger)

Elles ont amélioré considérablement mes capacités respiratoires. Et bien d’autres aspects de ma santé en général.
Je ne m’attarderai pas sur l’aspect psychologique et l’estime de soi, car là aussi les effets sont assez significatifs.

Quel que soit l’âge, on peut faire un tas de choses que l’on imaginait même pas.

“Le corps peut presque tout faire. C’est la tête qui a besoin d’être convaincue”

Et si justement il te manque de la conviction, tu peux aller voir ceci.

Facebook
Pinterest
WhatsApp
Twitter

4 réponses

  1. Effectivement, votre article m’interroge.
    Je pratique presque tous les jours une activité physique modéré (marche de 2 à 5 km avec baton. Je suis en forme, mais sans plus.
    Lorsque je dois courir, j’atteins très vite mes limites (essouflement, le coeur qui bat la chamage etc…). Sur vos conseils, je vais donc intégrer une part de HIIT à mon entrainement.
    Merci pour les conseils. Roger du site Avoir 50 Ans

    1. Bonjour et merci Roger pour ce commentaire.
      Pratiquer une activité quotidienne comme vous le faites est une excellente chose. Il serait intéressant effectivement (si vous voulez progresser et obtenir des résultats) de sortir de votre zone de confort.

      Incorporer à vos séances une fois sur deux des moments plus intenses, type fractionné. Votre corps et votre coeur s’habitueront. Bien entendu, sous réserve que cela ne soit pas contre indiqué pour vous. Si ce n’est pas le cas, allez y ! foncez ! et vous serez surpris des résultats.

      Au plaisir d’avoir votre retour d’expérience, si depuis la lecture de cet article, vous avez essayez des choses.

      Si vous pratiquez la marche avec bâtons, j’ai justement écrit tout récemment à ce sujet TOUT CE QU’IL FAUT (ABSOLUMENT) SAVOIR SUR LA MARCHE NORDIQUE

      Très bonne continuation à vous
      Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À PROPOS DE L'AUTEURE
corinne Delot
CORINNE DELOT

Blogueuse quinqua lifestyle.

Je partage au travers de mon Blog du contenu spécifique sur le sport, la santé et le bien-être.

Les thématiques que j’aborde sont des composantes importantes d’un style de vie que j’ai adopté, et dont le partage me tient à cœur.