fbpx

Quel sport pour maigrir à 50 ans ?

83 % des femmes de 45–60 ans se sentent bien dans leur vie. Alors 50 ans l’âge d’or pour le sexe féminin ?

Alors que certaines l’appréhendent, d’autres ne craignent pas la crise de la cinquantaine et sont prêtes à démarrer une nouvelle étape.

Se sentir plus jeune et épanouie passe par deux phases différentes. La première est un travail mental, réapprendre à s’aimer et se laisser l’opportunité de se fixer des objectifs de vie. 

La seconde consiste à accorder état d’esprit et physique. À l’approche de la ménopause, faire attention à son poids est naturel. Cela passe bien évidemment par une alimentation contrôlée et équilibrée mais aussi par la pratique régulière d’une activité pour se dépenser.

Le sport à 50 ans est loin d’être déconseillé, c’est même tout le contraire.

Mincir après 50 ans : ce qu’il faut savoir

L’on pense à tort que mincir pour une femme quinquagénaire est une épreuve insurmontable. Entre la danse des hormones et les mauvaises habitudes prises depuis des années, retrouver son poids de jeunesse n’est pas toujours facile. Et pourtant, le ralentissement métabolique n’est qu’un obstacle, non pas une fatalité.

Pour maigrir à 50 ans rien de plus simple que de réduire son apport en calories. Une femme a besoin d’environ 2000 calories par jour. Passé la cinquantaine, il faudra réduire de plus ou moins 200 calories pour atteindre un plafond de 1800 calories. Il s’agit d’une moyenne qui ne prend pas en compte les heures à transpirer dans une salle de sport ou à courir en extérieur. 

Un régime alimentaire spécial ménopause peut être d’une aide considérable pour éliminer ses petits kilos disgracieux. Mais lorsque l’alimentation ne suffit plus, intervient alors l’obligation d’intégrer dans sa routine la pratique d’une activité sportive.

Sport et perte de poids à 50 ans

Pour celles qui n’ont pas pour habitude de se dépenser physiquement, se lancer dans une diète stricte est parfois plus aisée que de s’entrainer. Pas de panique, vous n’êtes pas la seule à manquer de motivation lorsqu’il s’agit d’enfiler sa paire de baskets.

Se mettre au sport ne signifie pas toujours devoir se rendre à la salle pendant plusieurs heures ou consacrer tous ses samedis après-midi à transpirer. On peut par exemple, préférer marcher plutôt que prendre le bus, privilégier les escaliers à l’ascenseur. Des astuces qui ne relèvent finalement que du bon sens auxquelles nous ne nous tenons que trop rarement.

Il est conseillé de trouver une amie avec qui partager ce temps réservé à la dépense énergétique. À deux ou à plusieurs, vous vous responsabilisez vis-à-vis des autres et donc, maximisez vos chances de vous tenir à votre routine sport.

Choisir un sport adapté à son âge

Les sports interdits après 50 ans n’existent pas vraiment. Le choix de l’un d’entre eux dépendra de votre condition physique actuelle et de vos expériences passées. Le ski ou encore la boxe par exemple, sont des activités exigeantes où les blessures sont plus fréquentes.

La reconstruction musculaire est plus lente passé la cinquantaine qu’elle ne l’est à 20 ans. De même pour la régénération osseuse qui peut prendre plusieurs mois en cas de fracture. Choisir un sport à 50 ans revient à s’interroger soi-même sans compromis afin de déterminer l’activité qui vous conviendra le mieux. Demander conseil à son médecin peut également s’avérer utile.

La marche rapide : le sport pour les plus de 50 ans

Accessible à tous, la marche est le sport à privilégier. Il permet notamment de stabiliser son poids et d’éliminer le stress de sa journée. Pouvant être pratiqué en extérieur comme sur un tapis de course, la marche rapide s’adapte au rythme de chacun. L’intensité pourra progressivement augmenter au fil des séances d’entrainement. On pourra aussi varier les lieux : montagnes, parcs, centre-ville… afin de ne pas perdre la motivation de départ et éviter la monotonie.

Faire du rameur après 50 ans pour garder la ligne

Avec un métabolisme capricieux, mincir devient un défi de tous les jours. Le rameur est un allié qui améliorera votre cardio et brûlera efficacement vos graisses. Selon l’intensité, faire du rameur à 50 ans peut faire perdre jusqu’à 700 calories par heure. Un sport complet qui apporte de nombreux bénéfices. Les bras ainsi que les jambes, le dos et les abdos, l’ensemble des muscles est mobilisé permettant un renforcement musculaire complet et une perte de poids rapide.

Pratiquer la musculation à 50 ans

Le renforcement musculaire est l’un des sports les plus populaires actuellement et qui apporte des résultats concrets. Pour un ventre plat, le fitness va contribuer à renforcer et affiner la silhouette. En plus de la stimulation musculaire, les bienfaits sur la santé sont notables. Une meilleure ventilation, un cœur qui travaille davantage et une endurance améliorée.

Votre objectif n’est pas de rentrer dans une taille 38 mais de prendre du plaisir dans une activité sportive. Se tonifier présente plusieurs bénéfices, cela permet à la fois d’être à même de porter, de pousser ou encore d’éviter les douleurs musculaires en fin de journée.

On le sait, le corps subit les conséquences de l’âge et n’offre pas toujours les mêmes capacités physiques qu’autrefois. Pour contrer le passage du temps, et vous sentir mieux dans votre corps et dans votre tête, s’adonner à un sport chaque semaine est la solution à envisager. Il faut que cette nouvelle habitude soit suivie d’un régime alimentaire maitrisée. Moins de sucre, plus de protéine et de légumes est la formule parfaite pour des hanches saillantes et une cellulite moins visible.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À PROPOS DE L'AUTEURE
corinne Delot
CORINNE DELOT

Blogueuse quinqua lifestyle.

Je partage au travers de mon Blog du contenu spécifique sur le sport, la santé et le bien-être.

Les thématiques que j’aborde sont des composantes importantes d’un style de vie que j’ai adopté, et dont le partage me tient à cœur.