fbpx

Zoom sur l’importance de l’équilibre du bassin

En plus de supporter la colonne vertébrale, le bassin relie le haut et le bas du corps à l’aide des articulations présentes au niveau des hanches. En position assise, debout ou allongée, sa micromobilité permet de réaliser différents mouvements. Un trouble au niveau du bassin peut devenir invalidant au cours de la vie quotidienne. Dans cet article, je vous parle de l’équilibre du bassin et son importance sur l’équilibre de tout le corps.

Quelques mots sur le bassin

Le bassin est constitué de 4 os : 2 os iliaques, 1 sacrum et 1 coccyx. S’articulant entre eux et avec les os aux alentours, le bassin a pour rôle de porter et de protéger le petit bassin. Ce dernier est l’ensemble de nombreux organes : organes digestifs (rectum), urinaires (vessie) et génitaux (prostate, utérus, vagin et ovaires). Le petit bassin est aussi formé par différents nerfs, muscles, vaisseaux et ligaments.

Les articulations du bassin sont particulièrement puissantes. C’est ce qui fait qu’une asymétrie pelvienne est rare. Il est possible de préserver l’équilibre du bassin par différents gestes au quotidien.

Déséquilibre du bassin : quelles sont les causes ?

Un déséquilibre du bassin, également appelé « bascule du bassin », peut être lié à :

  • un accident ;
  • une chute sur les fesses ;
  • un choc ;
  • une mauvaise posture prolongée ;
  • une pratique intensive d’un sport (volley, tennis, sports de lancer…) ;
  • des troubles de croissance (comme une scoliose) ;
  • des antécédents de fracture, d’entorse, de chirurgie ou de maladies.

Quelles sont les conséquences d’un déséquilibre du bassin ?

Les conséquences d’une bascule du bassin peuvent être des douleurs, des gênes ou des dysfonctionnements. Elles n’affectent pas seulement la région pelvienne et peuvent aussi concerner d’autres régions du corps :

  • des douleurs au niveau du ventre, du thorax, des genoux ou des chevilles ;
  • une sensation de jambe plus courte/longue par rapport à l’autre ;
  • des douleurs au-dessus du tronc (nuque, épaules, tête).

Sur le long terme, un déséquilibre du bassin peut provoquer une hernie discale, une arthrose ou d’autres troubles.

Comment rétablir l’équilibre du bassin ?

En cas de douleurs persistantes ou de suspicion d’un déplacement du bassin, je vous conseille de consulter votre médecin traitant pour déterminer la cause. Celui-ci vous prescrira un traitement médicamenteux pour calmer les douleurs. Il peut s’agir d’une prise d’antalgique ou d’infiltrations. Il peut également vous suggérer du repos pour accélérer la récupération.

Outre le traitement conventionnel, vous pouvez aussi recourir à d’autres thérapies manuelles pour retrouver l’équilibre de votre bassin.

  • La chiropraxie : grâce aux manipulations du bassin, le chiropraticien remanie l’os iliaque pour le repositionner vers l’avant ou vers l’arrière. Pour ce faire, il utilise divers techniques de manipulation : la torsion du bassin dite « classique », la méthode de Gonstead ou la méthode Thomson.
  • La kinésithérapie : le kinésithérapeute établit un bilan à l’issue duquel il choisit les techniques à utiliser pour rétablir la mobilité de votre bassin. Il peut soit vous faire du massage, soit vous faire réaliser certains exercices.
  • L’ostéopathie : en traitement, elle vous aide à retrouver un bassin fonctionnel et mobile pouvant s’adapter aux différents mouvements du corps. Tandis qu’en prévention, elle garantit une bonne symétrie du bassin et réduit les risques d’apparition de douleurs ou de gênes liés à un trouble au niveau de la hanche.

Le kinésithérapeute ostéopathe Nicolas Bounine a inventé la méthode de massage appelée « Méthode Bounine ». Elle permet le rééquilibrage du bassin par la libération des tensions qui passent par les os. En plus d’apaiser les douleurs, cette méthode permet aussi de repositionner les structures osseuses.

Quels gestes adopter au quotidien pour équilibrer votre bassin ?

Pour un bon équilibre du bassin, voici quelques conseils utiles (surtout le troisième) :

  • faire des étirements après une séance de sport ;
  • renforcer les muscles de votre hanche en faisant travailler les adducteurs et les extenseurs. Utilisez un tapis ou un matelas de sport pour ne pas intensifier les douleurs.
  • Adopter une routine de gymnastique ostéopathique selon la méthode OSTH de Régis Saubion
  • adopter une bonne posture : dos droit, épaules relâchées et menton parallèle au sol ;
  • privilégier les sacs à dos aux sacs en bandoulière ;
  • éviter le port régulier de talons hauts ;
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À PROPOS DE L'AUTEURE
corinne Delot
CORINNE DELOT

Blogueuse quinqua lifestyle.

Je partage au travers de mon Blog du contenu spécifique sur le sport, la santé et le bien-être.

Les thématiques que j’aborde sont des composantes importantes d’un style de vie que j’ai adopté, et dont le partage me tient à cœur.