fbpx

Les vertus de la gemmothérapie

Après 6 années de recherches et de tests pour soigner mon genou. J’ai ENFIN trouvé la solution. Rectification, j’ai trouvé mon produit miracle : La thérapie par les bourgeons

En tout cas, c’est le cas pour moi, et si vous ne me croyez pas, vous feriez bien de lire ce qui suit, car je vais en détail vous raconter mon histoire. Et si vous lisez jusqu’au bout, je pourrais bien vous livrer le secret de ma potion magique.

J’ai 51 ans et je fais du sport depuis plus de 20 ans (un peu de running, mais surtout du vélo, du pump, du HIIT et du step). En 2012, lors d’une randonnée en montagne, je commence à ressentir une douleur à l’un de mes genoux. Je ne m’en inquiète pas forcément sur le moment. Mais cette douleur ne me quittera plus à chaque sortie en montagne. Et elle va même se manifester lors de séances de jogging sur du plat.

Voici ce qui est troublant et très énervant, je ne pouvais plus plier le genou pendant la descente en randonnée.

Je peux monter en montagne durant des heures. Évidemment, je ressens de la fatigue, ce qui est normal. Mais après la montée, il faut bien redescendre. Et là ! au bout d’une trentaine de minutes survient cette fichue douleur au niveau de l’articulation qui m’empêche de plier le genou. 

Obligée donc de faire la descente avec une jambe raide, vous imaginez ? Non seulement ça fait mal, mais le temps que me prend la descente n’en finit pas. 

Pour l’anecdote qui vaut son pesant d’or, il faut savoir qu’en plus d’être sportive, j’habite au pied du Mont-Blanc et j’adore la randonnée en montagne. C’est quand même ballot tout ça, non ?

Même constat pour la course sur le plat. Au bout de 30/35 minutes (toujours le même scénario à quelques minutes près), la douleur apparaît, et plus moyen de courir. Je finis en marchant et en boitant avec la jambe raide. 

Alors je ne vais pas dire que cela me met le moral à zéro, n’exagérons rien. Car je peux tout de même faire un tas de choses par ailleurs. Je peux faire du vélo, du step, du pumping, de l’elliptique, du rameur, de la musculation, et même des séances de crosstraining assez engagées. 

LIRE AUSSI  Le collagène, la clé de la jeunesse éternelle ? Décryptage d’une tendance beauté et santé

Bref, je peux à peu près tout faire, sauf courir plus de 30 mn (très embêtant quand tout le reste du corps pourrait courir bien plus longtemps) et aller en montagne. Ça c’est beaucoup plus difficile à encaisser, car comme je l’ai dit, j’habite en Haute-Savoie, imaginez la frustration.

Alors bien sûr, j’ai essayé pas mal de choses pour trouver et résoudre le problème, car pas question d’en rester là.

J’ai commencé par aller voir un médecin du sport. Une pointure ici par chez moi, puisqu’il soigne les grands sportifs, entre autres les personnes qui font les ultra trail. Celui-ci me prescrit la totale au fil du temps : Radio, Scanner, IRM

Verdict : « Corinne, votre problème est biomécanique, faites des étirements ».

« OK doc, super, pas de problème, c’est vous le médecin »

Biomécanique ? qu‘est-ce que ça veut dire ? En gros, c’est la manière dont mon corps se comporte en mouvement. La manière de marcher, de courir. Toutes ces choses naturelles que l’on fait depuis toujours sans s’en rendre compte. 

Par exemple, si étant enfant vous aviez besoin de semelles orthopédiques et que vous n’en avez pas porté, votre corps s’est habitué à compenser. Avec le temps, cela a généré un déséquilibre et créer des usures particulières. 

Bref, ce qu’il faut retenir dans tout ça, c’est qu’à part changer ma manière de poser mes pieds aux sols, il n’y avait pas grand-chose à faire 😭.

Je suis allée voir un podologue renommé également pour des semelles adaptées. Je précise que par chez nous, il y a beaucoup de sportifs et qu’on a la chance d’avoir des spécialistes de très bonne réputation.

Évidemment, j’ai testé un tas de médocs  (condroje sais plus quoi) et de compléments alimentaires (j’ai dû manger toutes les plantes de la forêt près de chez moi.)

J’ai bien sûr fait mes étirements et assouplissements (hanches, psoas, dos, etc.)

Je passe le nombre d’ostéopathes et kiné que j’ai consulté. En dehors du fait qu’ils soient tous tout à fait sympathiques et de bons soignants par ailleurs. Aucun n’a réglé mon problème.

J’ai essayé la cryothérapie, la faciathérapie, à peu près tout ce qui se termine en … thérapie.

LIRE AUSSI  Arthrose cervicale : comment la soulager et la prévenir

RIEN! NADA! NOTHING! Aucun résultat. Je peux toujours faire mon sport et beaucoup de choses (même assez engagées). Mais je ne peux toujours pas courir sur la plage si je vais en vacances au bord de la mer. Et pire, je ne peux toujours pas faire de grosses randos en montagne de peur de trop souffrir à la descente.

Mais je ne suis pas du genre à abandonner et je me donne comme objectif de trouver une solution.

Je poursuis mes recherches et mes essais. Je me suis même dit un moment que je serais prête à être cobaye pour trouver une solution et faire avancer la science  

Le bouche-à-oreille restant une bonne vieille méthode, j’ameute toutes les copines de la salle de sport. L’une d’entre elles me dit d’aller voir « machin ». Un ostéo génial parait-il. Tiens ! j’en avais entendu parler de celui-là, mais il ne figure pas dans la liste de mes RV ces 6 dernières années.

Ni une ni deux, je demande une consultation. Après une heure de manipulations un peu atypiques. Ce monsieur (je devrais dire aujourd’hui mon nouveau meilleur ami.) me conseille d’essayer la GEMMOTHERAPIE. 

Ok pas de soucis, au point où j’en suis, je peux même manger des insectes, du moment que cela règle mon problème de genou. Il me conseille alors une potion bien spécifique.

Voilà, voilà ! On est en 2018. Et six ans plus tard, j’ai enfin réglé mon problème de genoux. Et le double effet kisscool, c’est que mon chat en profite aussi. J’en parle plus tard, car c’est assez scotchant.

Qu’est-ce que la gemmothérapie ?

C’est la thérapie par les bourgeons. Cette thérapie n’utilise pas les éléments adultes des plantes comme dans la plupart des branches de la phytothérapie, mais plutôt leur partie embryonnaire (bourgeons, jeunes pousses, radicelle). 

Les bourgeons sont mis à macérer pendant 20 jours dans un mélange constitué d’1/3 d’eau, d’1/3 d’alcool et d’1/3 de glycérine végétale. Ce processus savamment étudié produit un macérât qui a extrait tous les éléments essentiels et puissants des bourgeons.

LIRE AUSSI  Meilleures boutiques de collagène à Paris

Quels sont les bénéfices et intérêts à utiliser les bourgeons de plantes plutôt que les fleurs fruits racines feuilles de la plante adulte ?

Il faut savoir que le bourgeon contient tous les tissus embryonnaires de la plante, et donc tout son patrimoine génétique. En gros, les bourgeons contiennent tout le potentiel des futures plantes. Le macérat de bourgeons est par conséquent très riche en composés actifs, enfermant à la fois les propriétés des fleurs, des fruits et des feuilles.

Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas d’études scientifiques pour prouver l’efficacité de la Gemmothérapie. Les études n’intéressent pas les lobbies pharmaceutiques. Pourquoi ? Car ils ne pourraient pas breveter les produits. Les plantes sont vivantes et appartiennent à tout le monde, et on ne peut breveter le vivant. Les études sont donc empiriques et effectuées par des personnes passionnées et totalement désintéressées.

La Gemmothérapie peut être utilisée par tout le monde. Hormis les femmes enceintes (à cause de l’alcool), chez les enfants de moins de 3 ans, et par les personnes souffrant de pathologie hormono dépendantes. À ce jour, aucun risque ni effets indésirables ont été déclarés.

Je ne vais pas ici m’étendre plus sur la Gemmothérapie, car il y a beaucoup à en dire. J’en ferai un autre article plus détaillé. En attendant, je vous envoie vers notre cher Wikipédia si vous voulez approfondir maintenant.

Je vous disais un peu plus haut que les bourgeons ont aussi soigné mon chat. À 15 ans, il ne peut plus sauter depuis quelques années comme dans sa jeunesse. Cela fait environ 4 ans que le véto lui prescrit des cachets au curcuma. Sans résultat.

Je lui donne la même potion magique que moi (dans une quantité moindre bien sûr) depuis 3 semaines, et ses capacités à sauter se sont améliorées de manière spectaculaire. Il a progressé en 3 semaines comme il ne l’a pas fait en 4 ans, et il a 15 ans!

Pour mon chat et. moi, c’est sûre, les macérats de bourgeons sont d’une grande puissance thérapeutique.

Mon histoire au sujet de mes soucis d’articulations se termine ici avec une promesse tenue, la fameuse potion magique qui a bien fonctionné pour moi.

20 réflexions au sujet de “Les vertus de la gemmothérapie”

  1. Bonjour
    Votre article me parle beaucoup !
    Très intéressée par votre « potion  magique « 
    Pas facile de trouver de bons spécialistes dans ce domaine ..

    Répondre
  2. Ou trouvé ou s adressée est ce spécialement conçu que pour les genoux ou possibilité de prendre pour d autres articulations merci de votre retour

    Répondre
    • Bonjour Bernadette et merci pour ce commentaire.
      Ce complexe de macérats de bourgeons est efficace pour toutes les articulations.
      Je vous transmets quelques explications par mail.
      Bon dimanche
      Corinne

      Répondre
  3. Bonsoir Corinne,
    Suis arrivée par hasard sur votre page et le mot gemmothérapie a fait tilt, car je connais. J’ai également une douleur au genou depuis pas mal de temps, j’ai acheté un « complexe » en gemmo, que je n’ai toujours pas pris (rooohhh pas bien), j’aimerai en savoir plus sur votre potion magique 🙂.
    En vous remerciant. Bonne continuation 🙂
    Sylvie

    Répondre
    • Bonjour Mailly et merci pour votre commentaire. Quel complexe avez vous acheté?
      Pour ma potion magique, je vous la livre dans votre boite mail avec quelques explications supplémentaires.
      Très bon dimanche
      Corinne

      Répondre
  4. Bonjour
    J’ai moi aussi le syndrome rotulien et j’habite aussi en Haute Savoie.
    Pourriez vous m’indiquet quel est l’osteopathe qui vous a orienté vers la gemmotherapie et quel produit utiliser vous
    merci de votre témoignage

    Répondre
    • Bonjour Cat, l’Ostéo en question est Arthur GENTINA, et il exerce à Sallanches.
      Pour ce qui est de la « potion », je vous la transmets avec quelques explications dans votre boite mail.
      Bon dimanche
      Corinne

      Répondre
    • Bonsoir à tous les 2,
      Je vous envoie un mail avec le moyen de vous procurer le complexe de macérats de bourgeons dont je parle dans cet article. J’espère qu’il sera aussi efficace pour vous 2 qu’il l’a été pour moi.
      Très bonne soirée
      Corinne

      Répondre
  5. Bonjour
    J’ai commencé par des problèmes aux genoux mais maintenant je cumule sur d’autres articulations (épicondylite aux 2 coudes entre autres). Je suis intéressée par votre potion magique.
    Cordialement
    Dominique

    Répondre
    • Bonsoir Dominique,
      Je vous ai transmis un mail avec toutes les explications. Le produit en question est un complexe de différents bourgeons qui est bénéfique pour toutes les articulations.
      J’espère qu’il vous aidera autant qu’il m’a aidé.
      N’hésitez pas à partager votre expérience et à nous faire part de vos retours.
      Bonne soirée
      Corinne

      Répondre
    • Bonsoir Philippe,
      Je vous ai envoyé un mail pour tout vous expliquer.
      En espérant que cela fonctionne pour vous.
      Très bonne soirée
      Corinne

      Répondre
  6. Coucou Corinne,
    Merci de partager avec nous ta petite histoire. Mon père aussi souffre du genou et c’est pire en hiver. Je pense que ta potion magique lui fera le plus grand bien.

    Répondre

Laisser un commentaire